1

Présentation d’Antoine MAURICE

Conseiller municipal délégué à l’éducation et à la sensibilisation à l’environnement.

Mon parcours militant et personnel

Né à Toulouse mais ayant vécu toute mon enfance à L’Isle-Jourdain (dans le Gers), je suis sensibilisé à l’écologie et intéressé par la politique depuis mon plus jeune âge… l’école primaire je crois !
Je pense avoir été définitivement convaincu de la pertinence de l’écologie politique après deux événements : un évènement personnel d’abord, qui fut un décès d’une proche d’un cancer en 1994, qui m’a bouleversé et en même temps interrogé, ne croyant pas à la fatalité… un événement public ensuite, la candidature Verte à l’élection présidentielle de 1995 (Dominique Voynet). A ce moment là, je me suis dit que j’adhèrerai aux Verts à mes 18 ans, ce que j’ai fait.

J’ai milité plusieurs années au sein des Verts du Gers, avant de rejoindre logiquement le groupe Toulouse où je vivais.
En effet, j’ai suivi des études de droit à Toulouse, qui m’ont conduites à l’obtention d’un DESS Gestion du personnel en 2004.
Pendant tout mon cursus universitaire, j’ai milité pour diverses causes comme la lutte contre l’extrême droite (notamment suite au 21 avril 2002…), le soutien aux faucheurs volontaires d’OGM, la lutte contre le nucléaire, le combat contre le CPE, contre la réforme des retraites etc… Outre les Verts, j’ai milité également avec les Jeunes Verts en co-fondant un groupe sur Toulouse.
Je me suis beaucoup investi dans les instances internes des Verts, à différents niveaux (local, régional, national) pour faire vivre cet outil démocratique imparfait mais indispensable qu’est un parti politique.
A 27 ans, me voilà élu à Toulouse, mais parallèlement, je connais encore les difficultés de trouver un emploi quand on est jeune diplômé, car après une expérience de 2 ans en CDD en tant que juriste, je me retrouve demandeur d’emploi.
Je reste investi au sein des Verts ; je suis trésorier du groupe local des Verts Toulouse et membre suppléant du Conseil National Inter-régional (dit « parlement des Verts »).

Des Verts au Conseil municipal, pour quoi faire ?

Déjà, je crois que les Verts ont fortement contribué à « écologiser » le programme de la gauche rassemblée autour de Pierre Cohen. Et aujourd’hui, nous devons être les garants de la mise en œuvre des éléments programmatiques, ceux relevant du développement durable notamment.
Je fais assez confiance à nos partenaires pour porter ce programme commun ambitieux, mais je pense quand même qu’il faudra être vigilants et parfois offensifs pour le voir mis en œuvre.
De plus, de par leurs délégations, les élus Verts peuvent influer directement sur les politiques publiques : pour le développement des produits frais et bio dans les cantines (Elisabeth Belaubre), pour un autre aménagement de l’espace public (Jean-Charles Valadier), pour une politique ambitieuse en faveur des personnes en situation de handicap (Nicole Dedebat), pour la mise en place de véritables éco-quartiers (Régis Godec) etc…
Je crois que notre axe principal d’action sera le développement des transports en commun avec un véritable plan Marshall que l’on appelle de nos voeux : développer le réseau de bus/métro/tramway, plan vélo (avec Philippe Goirand), piétonisation du centre ville…
La désignation de Stéphane Coppey, Vert, comme président de Tisséo (syndicat des transports de l’agglo) est un signe fort en ce sens.
Enfin, nous aurons entre autres à mettre en place une collecte sélective sur toute la ville, développer la filière de recyclage/compostage, créer une maison de prévention environnementale, participer à la création d’un espace naturel des Etroits de Garonne, accessible à pied, vélo, bus …

Le groupe des élus Verts aura donc pour rôle de contrôler la mise en œuvre de nos engagements, de porter une ambition en terme de développement durable, en plus de nos actions concrètes dans nos délégations respectives.

Comment je conçois l’exercice de mon mandat

J’ai été désigné conseiller municipal délégué à la sensibilisation et éducation à l’environnement.
D’autre part, délégué à la communauté d’agglomération du Grand Toulouse et membre du Bureau Exécutif de celle-ci.
En outre, je suis membre de la Commission d’Appel d’Offres de la ville de Toulouse, je participe à des commissions de sécurité qui vérifient la conformité des lieux recevant du public, je suis vice-président du Syndicat Mixte du Bassin Versant de l’Hers, et j’ai un certain nombre de représentations à des syndicats, écoles et autres, car dans une ville comme Toulouse, les organismes para-municipaux sont nombreux !
Enfin, je suis aussi un élu de secteur, et en ce qui me concerne, le secteur du centre ville.
Je me dois donc de suivre les problématiques de ces quartiers, et j’effectue des permanences pour recevoir les concitoyens qui le souhaitent.

J’ai donc beaucoup de travail en perspective !

Au-delà de ce travail quotidien (réunions, rendez-vous…), de veiller et participer à la mise en œuvre de nos engagements programmatiques, j’ai un rôle de proximité, d’écoute des toulousaines et toulousains, en lien permanent avec les associations, pour créer de la confiance, de la co-élaboration, et redonner espoir en la politique.
Je crois profondément en l’action politique, même locale, et donc à petite échelle.
Je veux en convaincre, et enfin, réaliser et terminer mon mandat avec le sentiment du devoir accompli.

Le Toulouse dont je rêve

Je rêve que la ville rose se teinte réellement de vert….
Une ville accessible avec un réseau de transports en commun efficace (avec voies réservées) dans tous les quartiers, y compris en soirée… un tramway sur les boulevards…
Une ville qui respire avec la voie du Canal du Midi transformée en voie verte, exclusivement réservée aux modes de transport doux (piétons, vélos) et au tramway… un centre ville piétonnisé…
Une ville verte avec des espaces de nature dans tous les quartiers…
Une ville qui devienne capitale d’une économie verte avec le développement des filières d’énergies renouvelables, d’éco-constructions par exemple…

Commentaires

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

1 commentaire

  • valerie

    J’aime ta vision de toulouse.
    J’ai envie d’ajouter ; plus d’arbres dans mon quartier qui en manque cruellement ,bld de suisse et s. trentin....
    Pour une rehabilitation verte ,bordel !!
    Bisous et bon courage