0
Mobilisation contre le projet Notre-Dame-des-Landes

A Nantes comme à Toulouse, les projets aberrants appellent lucidité et cohérence

Les élu(e)s écologistes de Toulouse et de Toulouse Métropole apportent tout leur soutien à la mobilisation pacifique du samedi 17 novembre sur le site de Notre-Dame-des-Landes. Ce rassemblement sera un tournant dans le combat contre un projet d’aéroport inutile et destructeur.

Président du groupe des élu(e)s EELV à la Ville de Toulouse, Régis Godec sera présent samedi à Notre-Dame-des-Landes. Il se souvient que « durant la mandature précédente, la mairie de Toulouse et le Grand Toulouse étaient favorables à la création d’un nouvel aéroport pour notre agglomération, et avaient demandé à l’Etat de réserver un site situé à moins de 40 km de Toulouse. Grâce à la mobilisation citoyenne et à l’engagement des élus locaux de Haute-Garonne, notre agglomération a été préservée d’un projet équivalent à celui de Notre-Dame–des-Landes. Il nous faut pour autant rester vigilants pour ne pas laisser s’installer un nouveau projet en Ariège. »

Régis Godec ajoute : « nous demandons à tous les opposants au projet de création d’aéroport de se joindre au mouvement et de faire connaître leur désapprobation à l’égard du projet et des méthodes déployées pour l’imposer. »

Pour sa part, Europe Ecologie - Les Verts continue de dénoncer en Notre-Dame-Des-Landes un projet d’un autre temps :

Inutile, parce qu’il n’existe aujourd’hui aucun problème de saturation ni de sécurité à l’actuel aéroport de Nantes Atlantique. Ce projet archaïque, débuté il y a 40 ans, table sur un avenir radieux du trafic aérien et du low-cost, alors que nous avons devant nous un pic du pétrole et que la réduction des émissions de gaz à effet de serre est un impératif !
Destructeur, parce qu’il prévoit l’artificialisation de 2000 ha de terres agricoles d’une biodiversité exceptionnelle, à l’heure où une surface de terres agricoles équivalente à celle d’un département français disparaît tous les sept ans.
Coûteux, parce que dans une période où le gouvernement s’efforce de réduire les déficits publics, il ne peut justifier d’engloutir des centaines de millions d’euros dans la construction d’un aéroport dont l’utilité sociale n’est pas démontrée, qui plus est dans le cadre d’un partenariat public-privé garantissant un retour sur investissement exorbitant au groupeVinci.

Nous appelons donc les Toulousain(e)s à participer à la mobilisation en rejoignant le Collectif 31 de soutien à la lutte de Notre-Dame-des-Landes.

Commentaires

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.