0
La Dépêche du Midi du 18 mai 2010

Antoine MAURICE : "La piétonnisation piétine"

Le groupe des Verts à la mairie de Toulouse a dressé hier soir le bilan de son action municipale lors d’une réunion publique, un rendez-vous annuel institué par les écologistes. Entretien avec Antoine Maurice, président du groupe des Verts à la communauté urbaine du Grand Toulouse.

Tisséo, le Parc des expos, le débat sur l’eau : les sujets de divergence entre les Verts et les autres groupes de la majorité municipale se sont multipliés au cours de l’année écoulée…

La gouvernance de Tisséo nous a opposés, le déménagement du Parc des expositions à Aussonne également. Nous considérons qu’il s’agit d’un investissement majeur pour lequel il aurait fallu prendre le temps de la réflexion. Quant à la question de l’eau et du retour d’une gestion en régie directe, nous considérons que le verre est à moitié plein.

Il y a aussi du positif…

C’est vrai. Nous avons posé les fondations de la communauté urbaine qui offre une échelle du territoire plus pertinente pour mettre en place nos politiques. Un souffle nouveau a été injecté dans la démocratie de proximité et la Fabrique urbaine constitue une révolution dans la mise en place des politiques d’urbanisme. Et la rénovation de la rue Alsace est un premier pas vers le plan de piétonnisation du centre-ville que l’on espère le plus rapide possible.

Et les transports ?

Pierre Cohen est aujourd’hui le président de Tisséo. Nous restons des observateurs vigilants et défendons un projet ambitieux pour les transports en commun, que portait l’ancien président, Stéphane Coppey.

Les relations au sein de la majorité se sont apaisées ?

Il s’est passé une rupture politique dont nous avons pris acte. On ne peut plus nous opposer une solidarité absolue de la majorité car elle a été rompue. Pour autant nous demeurons aux responsabilités, parce que c’est une équipe plurielle qui a été élue, pas une seule majorité. Nous sommes des partenaires loyaux sur les engagements de campagne mais nous restons vigilants. D’autant que nous n’en sommes encore qu’aux balbutiements pour le développement des transports, le plan climat ou le développement durable.

Quel projet écologiste doit-il être urgent de lancer ?

La piétonnisation du centre-ville ! Il faut donner un signal fort. Hélas pour l’instant, on piétine.

Sébastien Marti

Commentaires

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.