0

Drogues : un voeu pour la création de salles de consommation à moindre risque

Au Conseil Municipal de ce vendredi 26 novembre, j’ai présenté le voeu des élus Europe Ecologie - Les Verts en faveur de la création de salles de consommation à moindres risques (voir voeu ci-joint ci-dessous), qui a été voté par la majorité municipale.

Ce voeu s’inscrit bien sûr parmi les propositions des écologistes pour une politique de santé basée sur la prévention et la réduction des risques, mais également dans un débat lancé nationalement par l’association des Elus Locaux Contre le Sida, avec un appel en faveur de l’expérimentation de ces salles de consommation à moindre risque, signé par de nombreux élus de toutes sensibilités politiques.

Reportage journal de TLT du 26 novembre 2010

Pourquoi des salles de consommation à moindre risque ?

Parce que nous savons que la réduction des risques est une des politiques de santé les plus efficaces qu’il soit. Elle permet une baisse très importante du nombre de contaminations au VIH/sida des usagers de drogues.
Dans ce cadre, les salles de consommation à moindre risque (SCMR) seraient un outil complémentaire au panel déjà existant d’outils de réduction des risques, sans que les politiques d’éducation et de prévention soient négligées, au contraire !

Parce que les SCMR sont des lieux de prévention et d’accompagnement (et en aucun cas des lieux
d’incitation !) où les usagers de drogues sont informés sur les pratiques sûres en matière d’injection. Grâce à la présence de personnels médicaux, une démarche vers le sevrage peut être envisagée et concrètement mise en place,

Parce que les SCMR sont un outil de santé déjà adopté par 6 de nos voisins européens et que l’INSERM, organisme d’expertise reconnu, a conclu, après l’étude de plus de 700 publications nationales et internationales, à l’utilité et à l’efficience de ces structures,

Pour sortir de l’hypocrisie actuelle : on distribue des seringues aux usagers de drogues et ensuite on laisse les usagers s’injecter dans la rue, dans les parcs ou dans les cages d’escalier, faisant ainsi peser un risque sur les riverains à cause de la dissémination des seringues dans l’espace public,

Parce qu’être élu, c’est prendre ses responsabilités, apporter des réponses concrètes et efficaces à un problème et agir avec comme but unique la satisfaction de l’intérêt général,

En conclusion, j’ai donc proposé à mes collègues d’adopter le voeu suivant :

"Pour toutes ces raisons, le Conseil municipal de Toulouse, réuni ce vendredi 26 novembre, demande au Gouvernement :

- de prendre une position claire en faveur des SCMR ;

- de permettre, en concourant à leur financement, l’expérimentation de ces centres, en collaboration avec l’Agence régionale de Santé, la Préfecture et l’ensemble des services compétents, dans les villes qui le souhaitent, comme cela pourrait être le cas à Toulouse."

Pour lire l’article de presse sur ce sujet :

http://www.ladepeche.fr/article/2010/11/26/956961-Drogue-Toulouse-prete-a-tester-les-salles-de-shoot.html

PDF - 553.9 ko
Voeu SCMR

Commentaires

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.