0
Quelle reconversion pour la base aéronautique ?

Francazal : non, la messe n’est pas dite !

Communiqué de Régis Godec et Antoine Maurice, Présidents du groupe des élus Verts à la mairie de Toulouse et au Grand Toulouse, diffusé le 24 mars 2010.

Suite à la publication d’un article de la Dépêche du Midi paru le 24 mars, les élus Verts de Toulouse et du Grand Toulouse tiennent à rappeler leur position sur le devenir de la base aérienne de Francazal.

En effet, le journaliste présente comme une certitude le fait que le site devienne un aéroport dédié à l’aviation d’affaires, alors que le comité de pilotage présidé par le Préfet au sein duquel siègent les représentants des collectivités locales ne s’est toujours pas réuni. Nous rappelons notre opposition à tout projet de création d’un aéroport d’affaires sur le site de Francazal, et demandons au Préfet d’assurer toute la transparence nécessaire sur ce dossier.

En effet, nos demandes de rencontre avec le Préfet sont aujourd’hui restées sans réponse et les études menées par les autorités sont tenues secrètes.

Alors que nous disposons de l’opportunité d’aménager au Sud-Ouest de Toulouse un espace de nature, d’habitat et d’activités économiques de plus de 200 hectares, l’Etat s’apprêterait à en faire un site pour l’atterrissage de jets privés et l’activité aéronautique ?

Nous avons besoin de projets plus imaginatifs et plus écologiques pour répondre aux enjeux de l’agglomération. Nous proposons que les débats sur ce dossier cessent d’être confinés dans des instances obscures et que le projet soit mis en débat avec la population.

Commentaires

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.