0

Le sida, toujours un enjeu de santé majeur

Retour sur la réunion d’Elus Locaux Contre le Sida à Toulouse

Hier soir, j’ai répondu à l’invitation de Jean-Luc Romero, Président de l’association Elus Locaux Contre le Sida, dont je suis membre, pour une réunion à Toulouse dans le cadre d’un déplacement qu’il effectuait.

La finalité de l’association Elus Locaux Contre le Sida, est de rappeler aux 556 833 élus locaux et nationaux qu’ils ont le devoir de se mobiliser et doivent aussi être les militants de l’action contre le Sida, à un moment où l’on assiste à une démobilisation importante des français et donc des élus dans la lutte contre le Sida.

Les échanges d’hier soir nous ont permis de nous rappeler en effet que, malheureusement, le sida n’apparaît plus comme un enjeu de santé majeur dans notre société, alors que pourtant, les discriminations sont de plus en plus fortes envers les personnes séropositives, et l’épidémie toujours bien présente.

Alors que les enquêtes d’opinion montrent un réel recul sur la connaissance du VIH, de son mode de contraction, il apparaît plus qu’urgent que les élu-e-s reprennent en main cette question, pour engager des politiques de sensibilisation et de lutte contre le sida.

Le fait que notre président de la République actuel soit le premier à n’avoir rien fait le 1er décembre dernier pour la journée mondiale de lutte contre le sida, témoigne de ce désengagement des pouvoirs publics sur un enjeu de santé publique important.

On peut espérer qu’une future mise en oeuvre de l’égalité des droits permette que la communauté homosexuelle se remobilise elle-même sur cette question pour laquelle son rôle avait été bénéfique dans les décennies précédentes.

Au-delà, espérons que, par exemple, des actions locales concrètes comme les expériences à venir de mise en place de salles de consommation à moindre risque à Paris et Marseille, soient l’occasion de reposer au centre du débat public la question du sida, par la mise en oeuvre de politiques de réduction des risques et de prévention, seules à même d’enrayer ce fléau.

En tant qu’élu écologiste, ayant porté au nom de mon groupe, en novembre 2010, un voeu pour la création de salles de consommation à moindre risque
(http://toulouse.elusverts.fr/spip.php?article510&var_recherche=SCMR), je suivrai avec attention les expériences à venir à Paris et Marseille, pour envisager une mise en place future à Toulouse d’un tel outil de réduction des risques.

N’oublions pas non plus les politiques d’accompagnement des personnes séropositives, souvent en situation de précarité importante, et victimes de discriminations, notamment au travail.

En résumé, cette réunion d’Elus Locaux Contre le Sida fut l’occasion de nous rappeler à notre obligation morale et de résultat, de nous mobiliser pour la prévention du Sida, mais aussi pour la solidarité et la fraternité vis-à-vis des personnes séropositives et des malades.
Telle est ma conviction et ma volonté.

Pour en savoir plus sur Elus Locaux Contre le Sida :
http://www.elcs.fr/

Commentaires

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.