0
Transports

Les écologistes toulousains verts de rage

20 Minutes, le 18 décembre 2009.

Le divorce n’est pas prononcé, mais la séparation les guette. Rien ne va plus entre les élus socialistes et leurs camarades écologistes du Grand Toulouse. En cause, la décision prise mercredi par Pierre Cohen de reprendre en main la présidence de Tisséo, en lieu et place de son actuel patron, le Verts Stéphane Coppey. Pour y parvenir, huit des dix délégués du Grand Toulouse au syndicat mixte des transports en commun ont démissionné.

Une nouvelle délégation devrait être réélue lundi par les élus des 25 villes de la communauté urbaine. « Nous avons trois urgences : rétablir le dialogue social au sein de l’entreprise, garantir la mise en place de l’établissement public à caractère industriel et commercial et engager une discussion avec le Sicoval, le conseil général ou encore la région afin de se mettre d’accord sur les dossiers transports », souligne François Briançon, président du groupe socialiste à la communauté urbaine. Le mouvement social chez les agents de Tisséo ne serait « qu’un prétexte » pour les Verts. Pire, cet « acte autoritaire » n’est ni plus ni moins que « la rupture de l’accord politique passé pour une liste commune dès le 1er tour lors des municipales de 2008. Pierre Cohen ne serait certainement pas le maire de Toulouse ni le président de la communauté urbaine sans cet accord », dénoncent-ils, tout en indiquant qu’ils présenteront une liste alternative lundi. « Ce n’est pas une rupture, c’est une divergence de vue », assure François Briançon. S’ils font partie d’une même majorité, ils n’ont a priori pas la même lecture des événements. Et cela pourrait avoir des conséquences sur les accords lors des prochaines élections.

Béatrice Colin

Commentaires

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.