0
Le projet de Schéma de cohérence territoriale adopté

Les principes valent quand ils s’appliquent

Communiqué d’Antoine Maurice, président du groupe des élus Verts au Grand Toulouse, diffusé le 9 juillet 2010.
Réuni aujourd’hui, le Conseil syndical du SMEAT (Syndicat mixte d’études de l’agglomération toulousaine) a adopté le projet de SCOT (Schéma de cohérence territoriale). C’est un document réglementaire fondamental, qui définit pour les 15 ans à venir nos grandes orientations en matière d’aménagement du territoire. Des orientations qui seront traduites dans les plans locaux d’urbanisme dont se dotent les 117 communes qui composent le périmètre du SMEAT. Les élus Verts saluent l’adoption de ce document, car il tient compte de la nécessité de rompre avec des logiques dépassées qui ont conduit à un développement urbain non maîtrisé. Mais ils resteront vigilants quant à l’application exigeante et concrète des ses principes… que le retard évoqué dans la mise en œuvre du PDU pourrait mettre en péril.

Des progrès…

Ce SCOT représente une avancée. Avec, par exemple, la diminution de la consommation foncière autorisée, qui passe de 680 hectares à 340 hectares par an. Un objectif encore timide, mais indéniable au regard de l’exigence d’un développement urbain moins dévoreur d’espace et d’énergie. Car la priorité doit aujourd’hui être donnée à la densification et au renouvellement urbain, pour absorber la croissance démographique liée au dynamisme de notre agglomération. Mais dans d’autres domaines, comme le développement du vélo ou l’accessibilité de l’espace public, les principes posés par le SCOT restent insuffisants.

… Pour une application concrète nécessaire

Nous rappelons qu’une application ambitieuse et concrète des principes du SCOT dépendra très fortement de la volonté partagée d’un développement ambitieux des transports en commun et des modes doux, à travers la réalisation du Plan de déplacements urbains (PDU). Car pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre et l’encombrement de la circulation, il est absolument nécessaire d’accélérer le cadencement des TER, le maillage de l’agglomération par des transports en commun et l’amélioration des aménagements piétonniers et cyclables. Or les échos d’un retard dans la réalisation de certains investissements du PDU nous inquiètent...

Nous continuerons donc notre collaboration constructive à la réflexion et à la concertation autour de ce SCOT, en déposant des amendements dans le cadre de l’enquête publique dont il va maintenant faire l’objet. Tout en étant très vigilants sur la volonté et les moyens dont nous nous doterons pour en traduire concrètement les principes.

Commentaires

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.