0
Toulouse accueille le congrès mondial des canaux et voies navigables

NOUS PROPOSONS LA CRÉATION D’UN MARCHÉ DU CANAL DU MIDI POUR FAVORISER LE TRANSPORT RÉGIONAL DE MARCHANDISES

Les élu-e-s Europe Ecologie – Les Verts se réjouissent de l’accueil par notre ville du 26ème congrès mondial des canaux et voies navigables, du 16 au 19 septembre. Cet événement va mettre en lumière les enjeux actuels autour des éléments forts du patrimoine et de l’identité toulousaine que sont la Garonne et le Canal du Midi.

Les élu-e-s Europe Ecologie – Les Verts se réjouissent de l’accueil par notre ville du 26ème congrès mondial des canaux et voies navigables, du 16 au 19 septembre. Cet événement va mettre en lumière les enjeux actuels autour des éléments forts du patrimoine et de l’identité toulousaine que sont la Garonne et le Canal du Midi.

Une réflexion de fond reste à mener pour la sauvegarde et la vitalité de ce patrimoine . Car pour Danielle Charles, conseillère municipale en charge des fleuves et canaux, « nos cours d’eau doivent être considérés comme des éléments à part entière du mode de vie urbain, et non figés dans une vision passéiste qui les réduirait à des musées à ciel ouvert. »

A cet égard, elle estime qu’ « une rupture a été amorcée depuis 2008 dans l’action conduite par notre mairie, après des décennies durant lesquelles Toulouse a tourné le dos à la Garonne et au Canal du Midi. La création d’un service municipal dédié aux voies d’eau témoigne d’une prise de conscience, de même que des actions comme le retour dans le giron public du port Saint-Sauveur, ou le rachat et la reconstruction par la Ville de la Chapelle des bateliers, qui sera ouverte au public ce week-end. Par ailleurs le projet Axe Garonne marque une volonté de remettre le fleuve au cœur de la ville. »

Pour autant, les écologistes considèrent qu’il est souhaitable et possible d’aller beaucoup plus loin. Danielle Charles plaide par exemple pour la relance du transport régional de marchandises sur le Canal du Midi : « il faut sortir de la monoculture du tourisme pour le faire cohabiter avec des usages qui généreraient une activité tout au long de l’année, contribueraient au désenvasement du canal et seraient vertueux sur le plan environnemental et économique. Une péniche est 7 fois moins polluante qu’un camion et elle consomme 4 fois moins de carburant. Nous pourrions nous inspirer de projets innovants soutenus dans d’autres régions, comme en Ile de France, où une société coopérative (SCOP) de transport fluvial achemine du vin au cœur de Paris et le met à disposition des clients à quai. » Pour l’élue aux fleuves et canaux, « Toulouse pourrait contribuer à une dynamique de relance du fret en créant en bord de canal un marché hebdomadaire de produits régionaux, approvisionné via le canal. En plus d’animer les berges, cette démarche s’inscrirait en cohérence avec le développement des circuits courts et rencontrerait l’intérêt grandissant des Toulousains pour les produits régionaux de qualité. »

Commentaires

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.