0
Projet TESO

Projet urbain de Matabiau : le maire de Toulouse conspué, la réunion publique tourne au fiasco

La réunion publique organisée hier soir sur la concertation du projet TESO de la gare Matabiau a effectivement tourné au fiasco comme l’explique bien cet article d’Actu Toulouse.
La présence bruyante d’un certain nombre de personnes qui a empêché un déroulement serein de la réunion sur sa première partie ne peut masquer le fort mécontentement exprimé lors des échanges avec le public venu nombreux, que ce soit par les associations de quartier unies d’une même voix, des commerçants, ou habitants du quartier.
La méthode de Jean-Luc Moudenc est toujours la même : arguer d’une quantité de concertation, sans jamais aborder la question de la qualité... à quoi servent X réunions ou ateliers, si au bout, rien des remarques formulées par les habitant-es n’est retenu ?!
La réponse de Jean-Luc Moudenc au mécontentement exprimé s’est résumé à une fin de non recevoir et un mépris qui dénote l’absence de volonté de tenir compte des remarques et propositions des habitant-es des quartiers concernés.
Au final, le projet TESO devient un quartier d’affaires, un quartier très densifié qui ne prévoit pas d’espaces publics apaisés pour les piétons et vélos, et aucun espace vert supplémentaire dans des quartiers déjà gris de béton, une tour Occitanie de 150m jamais évoquée qui se retrouve imposée dans le projet...
Toute la démarche menée depuis plusieurs années aboutit à un projet inadapté, imposé, qui prépare l’asphyxie au coeur de Toulouse.
Il est indispensable que Jean-Luc Moudenc et sa majorité entendent le cri d’alerte exprimé hier soir et amende ce projet urbain !

Commentaires

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.