0

Tisséo : réaction au jugement du tribunal administratif

Communiqué diffusé le 16 février 2010.

Le tribunal administratif vient de rendre sa décision concernant le contentieux électoral opposant Les Verts au Grand Toulouse, depuis le Conseil communautaire du 21 décembre dernier. Le groupe des élus Verts prend acte de ce jugement, qui rejette notre recours contre la délibération ayant abouti à l’éviction de nos collègues et amis Stéphane Coppey et Michèle Bleuse, respectivement Président et élue au Conseil Syndical de Tisséo.

Pour les élus Verts, cette décision n’infirme en rien l’illégitimité politique de la délibération, et les arguments invoqués pour justifier le coup de force du Président du Grand Toulouse restent ce qu’ils sont : des prétextes fallacieux.

Car Stéphane Coppey n’est en rien responsable du conflit entre collectivités qui a causé un blocage institutionnel du SMTC : il a toujours favorisé le dialogue entre les partenaires de Tisséo. Et ce en dépit de l’intransigeance de Pierre Cohen sur la question du prolongement de la ligne B, qui a entraîné la colère du Sicoval. A l’issue de son coup de force, le nouveau Président de Tisséo ne s’est résolu à rouvrir le dialogue que sous les pressions répétées du Président du Département. Ce qui démontre que Stéphane Coppey a avant tout fait les frais de désaccords entre responsables politiques socialistes.
L’ex Président de Tisséo n’est pas plus responsable du mouvement social qui a causé la paralysie du métro avant Noël. Ce mouvement a trouvé sa source dans des revendications salariales qui remontaient à 2006. Mouvement auquel il a mis un terme en trouvant un accord avec les syndicats, malgré les démarches intempestives de Pierre Cohen qui ne pouvaient que déstabiliser les négociations.

A l’issue de ce jugement, notre lecture de ces événements reste inchangée : ils reflètent une volonté de main mise du Grand Toulouse pour concentrer les projets d’infrastructures sur le territoire du petit Toulouse. Au détriment d’une vision concertée du développement des transports en commun, soucieuse de l’intérêt général, au-delà des clivages politiques et territoriaux.
C’était là toute l’ambition du Plan de déplacements urbains élaboré sous la présidence de Stéphane Coppey.

Dans les jours qui viennent, Les Verts étudieront l’opportunité de faire appel de la décision du tribunal administratif, en portant cette affaire devant le Conseil d’Etat.

Antoine Maurice
Régis Godec

Commentaires

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.