0
Conseil Municipal du 23 mars 2012

Un Conseil placé sous le signe de l’unité et de l’émotion

Aujourd’hui, se tenait un Conseil Municipal très particulier, au terme d’une semaine où notre ville s’est trouvée plongée au cœur d’une effroyable actualité.

La séance s’est ainsi ouverte dans une atmosphère d’unité des élus– comme en témoigne d’ailleurs le retrait de tous les vœux, qui animent traditionnellement les débats politiques en fin de séance.

Le Maire a introduit le Conseil par un rappel des faits odieux qui ont marqué notre ville, mais aussi la France entière.

C’est un drame sans précédent, et la série de crimes perpétrés par Mohamed Merah a été portée à son paroxysme avec le meurtre d’enfants, lundi 19 mars.

Le Maire a souligné combien cet acte barbare s’oppose à la culture de notre ville et aux valeurs qui la caractérisent : une histoire d’accueil, de partage, de convivialité, où notre municipalité entend mettre en avant la générosité et l’échange, la fraternité et la laïcité. Aussi faut-il aujourd’hui éviter tout amalgame entre cet acte isolé et ce qui fonde le vivre ensemble dans notre ville.

Au nom du groupe Europe Ecologie - Les Verts, Régis Godec a témoigné de notre solidarité à l’égard de toutes les victimes et de leurs proches.
Il a également adressé ses pensées aux deux personnes blessées qui luttent encore pour vivre : Loïc Liber, le militaire de Montauban actuellement hospitalisé, et Aaron, l’adolescent blessé lors de la tuerie de l’établissement Ozar Hatorah.

Nos pensées vont vers tous les Toulousaines et Toulousains, alors que nous avons tous senti ce vertige, quand notre ville s’est retrouvée le théâtre d’un drame auquel personne ne pouvait s’attendre.

Ce cauchemar laissera des séquelles et marquera pour longtemps les habitants, notamment les plus jeunes.

Je souhaite que tous les responsables politiques gardent la plus grande prudence dans les interprétations des événements et de leurs motivations.

Dans ces temps troublés où nous sommes toutes et tous sous le coup de l’émotion, il serait dangereux de succomber à la tentation de l’amalgame et d’instrumentaliser la peur.

Car c’est bien le terrain de la République que nous devrons réinvestir pour reconstruire le vivre ensemble, et faire en sorte que ce qui s’est passé ne puisse plus jamais se reproduire.

Commentaires

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.