Élu Écologiste à Toulouse - Occitanie

Conseil Metropolitain

J’ai interpellé ce jour, le Président de Toulouse Métropole sur ses engagements en matière d’écologie… qui ne sont pour l’heure que promesses non tenues…

« Monsieur le Président,
En conférence de presse ce début de semaine, vous avez annoncé votre engagement fort pour la transition écologique à travers plusieurs délibérations à l’ordre du jour du conseil métropolitain. Je m’attendais, comme vous vous y êtes engagé après votre élection, à la reprise de propositions que nous avions faites avec Archipel Citoyen . Inutile de dire que j’ai été déçu.

Vos propositions ne sont pas à la hauteur du temps qui nous presse à agir.

Vos propositions restent dans la continuité d’actions déjà engagées ; ou de dispositifs, certes positifs comme les aides à la location et l’achat de vélo, mais pas à la hauteur du temps qui nous presse à agir.

Concernant l’énergie, vous vous étiez engagé après votre élection, à faire plus d’effort en matière de réhabilitation énergétique. Ce qui nous est proposé aujourd’hui est pour l’essentiel une amélioration de dispositifs existants. Je vous rappelle que notre engagement de campagne en la matière était de consacrer 66 millions d’euros à l’échelle du mandat (soit l’équivalent du budget de la réhabilitation du centre ville dans le précédent mandat) à un grand plan de réhabilitation énergétique des logements. Quel est votre engagement aujourd’hui ?

Concernant l’alimentation, le soutien aux 3 associations à 5000 euros chacune reste modeste, vous en conviendrez, pour développer une politique agricole et métropolitaine qui permette de renforcer notre autonomie alimentaire. Exigence que la crise sanitaire que nous vivons a renforcé. Quand mobiliserez-vous tous les outils à notre disposition pour développer une agriculture de proximité tels que l’EPFL qui nous permettrait de racheter du foncier et installer par exemple des maraîchers ?

Enfin concernant les mobilités, vous vous étiez engagé à développer davantage de kilomètres de pistes cyclables sécurisés en allant, comme le proposait Archipel Citoyen, plus loin. Les propositions que vous faites se limitent à des aides très limitées pour la location et l’achat de vélos. C’est certes positif. On peut inciter à prendre un vélo mais en l’absence de pistes cyclables ou de pistes sécurisées, cela ne marchera pas. À ce stade, aucun engagement financier pour mettre en œuvre les 1000 kilomètres du schéma directeur des aménagements cyclables d’ici 2030.

On peut inciter à prendre un vélo mais en l’absence de pistes cyclables ou de pistes sécurisées, cela ne marche pas.

Pour cela, nous avions proposé de doubler le budget dédié au développement des pistes cyclables, soit 50 millions d’euros par an, seule façon de réaliser effectivement ces 1000 km en 10 ans. Aujourd’hui vous en êtes toujours à 25 millions d’euros par an dont 9 millions pour Vélô Toulouse ce qui reste insuffisant. Quand mettrez-vous les moyens nécessaires au développement d’une véritable politique vélo ? Sur ces sujets essentiels que sont l’énergie, l’alimentation et les mobilités, vous parlez beaucoup d’écologie, mais les actions que vous engagez ne sont pas à la hauteur des engagements de réduction des émissions de gaz à effet de serre que nous avons pris.»

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur telegram
Telegram
A lire aussi

Articles Similaires

Une recherche précise ?

utiliser le formulaire de recherche !

Antoine Maurice

X