0
Conseil municipal du 15 juin 2018

Une macronisation contre l’intérêt des toulousains et des services publics qui rétrécissent quand les jours rallongent

Propos liminaires au nom du groupe "Toulouse Vert Demain"

Lors des propos liminaires du conseil municipal de Toulouse, au nom du groupe des élu-es "Toulouse Vert Demain", j’ai dénoncé la mise en scène cynique de la macronisation de Jean-Luc Moudenc dont la seule question qui compte est : cela se fait-il dans l’intérêt des toulousains ? Non...
La contractualisation qu’il a signé tout sourire est une mise sous tutelle de notre collectivité qui accroîtra la diminution des services publics et réduction des investissements. Son approbation du non plan banlieue de Macron et l’amalgame sur l’islamisme radical qu’il a réalisé n’est pas dans l’intérêt des habitants des quartiers politique de la ville qui méritent un égal accès à l’éducation, à la nature et à la santé.
Et quid du remboursement du dédoublement des classes de CP que le Maire devait demander au gouvernement ? L’opposition aux choix du gouvernement de mettre à mal le logement social ? Le Maire défend t-il l’intérêt des Toulousains ou préfère t-il le soutien au gouvernement dans son intérêt ?!
La pression mise sur les services publics qui sont déjà diminués malgré une forte hausse des ressources liée à la hausse de la fiscalité et des tarifs, commence déjà à toucher de nombreux services en souffrance : crèches, cuisine centrale, culture...
J’ai aussi déploré qu’à Toulouse, les services publics rétrécissent quand les jours rallongent... Piscines fermées, bibliothèques de quartier fermées, réduction de Toulouse Plages, réduction de 50 à 11 concerts du festival Toulouse d’été, à Toulouse, celles et ceux qui ne partent pas en vacances n’auront pas beaucoup d’autres choix dans leur ville !
Enfin, suite aux affaires révélées par la presse de nature à alimenter le soupçon sur les conditions d’exercice de leurs délégations de deux de ses adjoints (au commerce et numérique), dans un climat de défiance de nos concitoyens vi-à-vis des élus, j’ai interpellé le Maire sur les limites que nous avions pointées de la charte de déontologie votée par sa majorité, insuffisante, sans moyens de contrôle et de sanctions, en lui demandant de prendre ses responsabilités pour que notre collectivité soit exemplaire.

Commentaires

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.